Vous êtes ici : Home > La piscine biologique > Les plantes aquatiques

Outre leurs atouts esthétiques, les plantes jouent un rôle essentiel dans le cycle de l'épuration. Un lagunage peut compléter la filtration. Il s'agit d'un trou ou d'un bassin, étanche, rempli de substrat sur toute ou partie de sa hauteur. Il est souvent planté en surface. L'eau peut y circuler de haut en bas, de bas en haut ou horizontalement. Le principe est d'utiliser le substrat pour piéger les déchets solides et servir de support de fixation aux bactéries et d'utiliser les racines des plantes pour absorber les déchets.

1. La classification des plantes aquatiques

Les plantes immergées

Les plantes immergées, enracinées ou non, peuvent être entièrement sous le niveau de l'eau (Elodée), avoir des feuilles posées à la surface de l'eau (Potamogéton) ou encore dépasser de la surface (Hippuris). La plupart des plantes totalement immergées sont considérées comme oxygénantes. Attention ! la majorité d'entre elles sont très envahissantes, il faudra donc contrôler régulièrement leur développement.

Les plantes de berges et faible profondeur

Généralement grandes consommatrices de nitrates et de phosphates, elles aident à lutter très efficacement contre les algues grâce à la concurrence alimentaire sur ces nutriments, et ce, dès le sortir de l'hiver (Iris). Positionnées depuis la berge proche jusqu'à une immersion partielle dépassant rarement 40 cm, elles sont la touche finale du bord de bassin et participent étroitement à la maintenance de la vie animale en procurant aire de reproduction et abri.

Les plantes de surface

Elles ont de nombreux atouts : elles apportent une ombre bienfaitrice, sont très gourmandes en nitrates et phosphates. Des atouts inégalés dans la lutte contre les algues qui feraient presque oublier leur côté envahissant. Certaines sont même incontrôlables comme la lentille d'eau (Lemna minor). Dès lors, préférez les espèces tropicales qui seront remplacées à chaque printemps et disparaîtront donc naturellement à l'automne.
2. Comment planter ?

Quelle plante choisir ?

Avant tout, il faut tenir compte de la taille de la plante adulte qui doit être proportionnée à celle du bassin. Il faut être attentif aux espèces à croissance rapide qui peuvent étouffer les variétés plus lentes. Il est également important d'associer les impératifs climatiques et d'exposition au soleil : une plante exigeante en lumière et chaleur prolifèrera mal dans les régions du Nord.
Nos revendeurs professionnels vous conseilleront pour faire cohabiter des plantes compatibles entre elles. Il restera à harmoniser taille, forme et couleur selon vos goûts.


Comment planter ?

Plusieurs techniques sont possibles, en fonction de la variété, du substrat,... Voici quelques conseils pour un résultat optimal :
  • Evitez les terres aquatiques en baignades et en bassins poissonneux : elles ne devraient être utilisées que dans les bassins dont les plantes sont l'élément central.
  • Préférez un substrat neutre comme un gravier. La « pouzzolane » (pierre volcanique) favorise le développement des algues. Les billes d'argile expansé (Argex), ou la zéolithe sont d'excellents matériaux qui favorisent l'enrichissement naturel autour des racines.
  • Dans les plantations en pots (paniers spécifiques à l'usage aquatique) ou en plantation libre (bordures, lagunages, ...) choisissez un substrat d'au moins 5 à 15 mm qui permettra la circulation de l'eau dans la zone racinaire. De même, en cas de plantation libre, limitez l'épaisseur du substrat. Au-delà de 50 cm, même avec un mouvement d'eau important, l'asphyxie du milieu est inexorable.
  • Favorisez les grands pots mais sans disproportion. Les paniers souples (tissus) ont l'avantage d'aider le développement racinaire tout en permettant de contrôler la croissance du végétal.

3. Comment entretenir les végétaux aquatiques ?

Dès la plantation, paliez aux carences éventuelles. Favorisez la floraison en apportant un engrais aquatique adapté (Phytalim en comprimés).
En automne, coupez les feuilles séchées à environ 5 cm au dessus de la surface de l'eau.
Taillez les vieilles tiges au redémarrage printanier, divisez et ne gardez que les plus jeunes parties des plantes qui absorberont le plus de déchets.


Ce qu'il faut éviter

Suivez avant tout les conseils des spécialistes du jardin aquatique pour éviter les mauvaises associations.
Un manque de plantes laisse de la nourriture pour les algues (nitrates et phosphates).
Trop de plantes entraîne une consommation accrue de minéraux indispensables à l'équilibre général.
Dans tous les cas, il est important de vérifier les paramètres physico-chimiques de l'eau. Des tests existent dans les commerces spécialisés et leur interprétation est à la portée de tous grâce à Aqualyser® : le logiciel d'interprétation de l'analyse de l'eau disponible gratuitement sur www.aqualyser.be.

Parcourez ci-dessous notre sélection de produits ou
accédez ici à notre catalogue complet


Biozeopond
Contre l'ammoniac, les nitrites, les nitrates et les phosphates.

Paniers à plantes
Carrés, ronds, ou en forme de haricot.

Phytalim
Stimulant pour plantes aquatiques.

Plant basket
Panier souple pour plante (aquatique et terrestre).
Le réseau d'experts
Trouver un
distributeur



Découvrez quelques-unes
des plus belles réalisations
de nos partenaires.